• PASSÉ COMPOSSÉ NÉGATIF

    did not shave

     le ne précède le pronom réfléchi et la primauté suit l'auxiliaire :

     

    je ne me suis pas amusé(e)nous ne nous sommes pas
    amusé(e)(s)
    tu ne t'es pas amusé(e)vous ne vous êtes pas amusé(e)(s)
    il / on ne s'est pas amuséils ne se sont pas amusés
    elle ne s'est pas amuséeelles ne se sont pas amusées

    Tammy: Bonjour Tex! Oh là là! Tu ne t'es pas rasé ce matin? 
    Tex: Oh ça va hein! Mon réveil n'a pas sonné! Je me suis réveillé trop tard. Et toi, tu t'es rasée? 
    Tammy: Monsieur Tex s'est levé du pied gauche aujourd'hui!

    EXERCISE

    http://www.didieraccord.com/exercices/index.php?ex=2.3.3

    CÉLÉBRITÉS

     

    <shapetype id="_x0000_t75" coordsize="21600,21600" o:spt="75" o:preferrelative="t" path="m@4@5l@4@11@9@11@9@5xe" filled="f" stroked="f" /><stroke joinstyle="miter" /><formulas /><f eqn="if lineDrawn pixelLineWidth 0" /><f eqn="sum @0 1 0" /><f eqn="sum 0 0 @1" /><f eqn="prod @2 1 2" /><f eqn="prod @3 21600 pixelWidth" /><f eqn="prod @3 21600 pixelHeight" /><f eqn="sum @0 0 1" /><f eqn="prod @6 1 2" /><f eqn="prod @7 21600 pixelWidth" /><f eqn="sum @8 21600 0" /><f eqn="prod @7 21600 pixelHeight" /><f eqn="sum @10 21600 0" /></formulas />

    <lock v:ext="edit" aspectratio="t" /></shapetype /><shape id="_x0000_s1028" style="MARGIN-TOP: 8.65pt; Z-INDEX: 3; LEFT: 0px; VISIBILITY: visible; MARGIN-LEFT: 0px; WIDTH: 111.75pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 150pt; TEXT-ALIGN: left; wrap-edited: f; wrap-distance-left: 9pt; wrap-distance-top: 0; wrap-distance-right: 9pt; wrap-distance-bottom: 0; position-horizontal: absolute; position-horizontal-relative: text; position-vertical: absolute; position-vertical-relative: text" type="#_x0000_t75" /><imagedata src="file:///C:/DOCUME~1/JOSELU~1/CONFIG~1/Temp/msoclip1/01/clip_image001.wmz" o:title="" /><wrap type="square" /></shape />

     

    Le Corbusier

    <shapetype id="_x0000_t75" coordsize="21600,21600" o:spt="75" o:preferrelative="t" path="m@4@5l@4@11@9@11@9@5xe" filled="f" stroked="f" /><stroke joinstyle="miter" /><formulas /><f eqn="if lineDrawn pixelLineWidth 0" /><f eqn="sum @0 1 0" /><f eqn="sum 0 0 @1" /><f eqn="prod @2 1 2" /><f eqn="prod @3 21600 pixelWidth" /><f eqn="prod @3 21600 pixelHeight" /><f eqn="sum @0 0 1" /><f eqn="prod @6 1 2" /><f eqn="prod @7 21600 pixelWidth" /><f eqn="sum @8 21600 0" /><f eqn="prod @7 21600 pixelHeight" /><f eqn="sum @10 21600 0" /></formulas />

    <lock v:ext="edit" aspectratio="t" /></shapetype /><shape id="_x0000_s1028" style="MARGIN-TOP: 8.65pt; Z-INDEX: 3; LEFT: 0px; VISIBILITY: visible; MARGIN-LEFT: 0px; WIDTH: 111.75pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 150pt; TEXT-ALIGN: left; wrap-edited: f; wrap-distance-left: 9pt; wrap-distance-top: 0; wrap-distance-right: 9pt; wrap-distance-bottom: 0; position-horizontal: absolute; position-horizontal-relative: text; position-vertical: absolute; position-vertical-relative: text" type="#_x0000_t75" /><imagedata src="file:///C:/DOCUME~1/JOSELU~1/CONFIG~1/Temp/msoclip1/01/clip_image001.wmz" o:title="" /><wrap type="square" /></shape />Né à La Chaux De Fonds le 6 octobre 1887, Le Corbusier (Charles-Edouard Jeanneret dit) meurt à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes) le 27 août 1965. Architecte et urbaniste à qui l'on doit une série de constructions Né à La Chaux De Fonds le 6 octobre 1887, Le Corbusier (Charles-Edouard Jeanneret dit) meurt à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes) le 27 août 1965. Architecte et urbaniste à qui l'on doit une série de constructions avant-gardistes tels l'Unité d'habitation à Marseille ou la chapelle de Ronchamp et dont les conceptions architecturales ont exercé leur influence dans le monde entier.-gardistes tels l'Unité d'habitation à Marseille ou la chapelle de Ronchamp et dont les conceptions architecturales ont exercé leur influence dans le monde entier.

     

     

     

     

    <shape id="_x0000_s1026" style="MARGIN-TOP: 51.35pt; Z-INDEX: 1; MARGIN-LEFT: 0px; WIDTH: 97.65pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 139.6pt; position-horizontal: absolute; position-horizontal-relative: text; position-vertical: absolute; position-vertical-relative: text" type="#_x0000_t75" /><imagedata src="file:///C:/DOCUME~1/JOSELU~1/CONFIG~1/Temp/msoclip1/01/clip_image003.gif" o:title="curi" /><wrap type="square" side="right" /></shape />Marie Curie


    Une pionnière du prix Nobel au Panthéon

    Sous l'illustre dôme du Panthéon, à Paris, aux côtés de l'écrivain Victor Hugo, de l'homme politique Jean Jaurès ou du résistant Jean Moulin, reposent désormais les cendres de Marie Curie et de son époux, Pierre. Femme de science et de courage, humaniste et tenace, cette chercheuse d'origine polonaise a ouvert, par sa découverte du radium, la voie de la physique nucléaire et de la thérapie du cancer. Des travaux qui lui coûtèrent la vie.

    Aux grands hommes la patrie reconnaissante. » Avant le 21 avril 1995, la fameuse inscription portée au fronton du Panthéon était vraiment à prendre au pied de la lettre. La crypte, où reposent quelques-uns des personnages marquants de la nation, n'accueillait en effet aucune femme, du moins pour ses mérites*. Un tort, que le président François Mitterrand a voulu réparer en y transférant les cendres de la physicienne et chimiste Marie Curie et celles de son époux. Mais outre conférer au vocable « hommes » la valeur d'« êtres », ce geste a permis à la patrie d'honorer, pour sa contribution au prestige de la recherche scientifique française, une étrangère.

    Car Marie Curie, ou plutôt Maria Sklodowska, est née à Varsovie, le 7 novembre 1867. La capitale polonaise est alors occupée par les Russes, qui tentent d'affaiblir l'élite locale mais tolèrent néanmoins l'essor de la doctrine positiviste d'Auguste Comte. Fondée sur la valeur de l'expérience, de la réalité scientifique, et appliquée à la société, elle est pour maint intellectuel la voie du progrès. Maria en gardera l'empreinte indélébile. D'une famille d'enseignants, élevée entre sens du devoir et manque d'argent, elle mène une vie des plus spartiates. Du décès précoce d'une de ses surs, puis de sa mère, elle tire l'agnosticisme qui conforte sa foi en la science. Elève brillante, mûre, au rare pouvoir de concentration, Maria forge le rêve, alors inconcevable pour une femme, de mener une carrière scientifique. Mais l'argent manque et elle devient préceptrice. Pour soutenir sa sur Bronia, désireuse d'étudier la médecine à Paris, elle se sacrifie financièrement. A charge de revanche.

    C'est ainsi qu'en 1891, la timide Maria débarque à Paris. Ambitieuse, autodidacte. Son obsession : apprendre. Elle réussit haut la main une licence de physique, puis de mathématiques. C'est alors qu'un ami polonais lui présente un jeune homme timide et réservé : Pierre Curie. Ce libre-penseur, reconnu pour ses travaux sur la cristallographie et le magnétisme, devient, en 1895, son mari. Un an avant, il lui écrivait comme il serait beau « de passer la vie l'un près de l'autre, hypnotisés dans nos rêves : votre rêve patriotique, notre rêve humanitaire et notre rêve scientifique ».

    <shape id="_x0000_s1027" style="MARGIN-TOP: 41.65pt; Z-INDEX: 2; MARGIN-LEFT: -18.7pt; WIDTH: 158.9pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 142.1pt; wrap-distance-left: 0; wrap-distance-top: 0; wrap-distance-right: 0; wrap-distance-bottom: 0; position-horizontal: absolute; position-horizontal-relative: text; position-vertical: absolute; position-vertical-relative: line" type="#_x0000_t75" alt="" o:allowoverlap="f" /><imagedata src="file:///C:/DOCUME~1/JOSELU~1/CONFIG~1/Temp/msoclip1/01/clip_image004.jpg" o:title="lumiere1" /><wrap type="square" /></shape />Les frères Lumière

    Les frères Lumière sont les inventeurs mais aussi les premiers producteurs et exploitants du cinématographe.

    Originaire de Haute-Saône, Antoine Lumière, le père des inventeurs fût receuilli, après la mort de sa mère, par un peintre vivant à Paris, nommé Auguste Constantin. Antoine devient ainsi peintre d'enseigne. Quelques années plus tard, il y rencontre Jeanne-Joséphine Costille. Il quitte la capitale et part s'établir à Besançon où il ouvre un magasin de photographie. Il aura trois enfants : d'abord une fille, puis Louis(le 10 avril 1854) et enfin Auguste(le 19 octobre 1862). En 1870, toute la famille part à Lyon pour s'associer avec Fatalo, un photographe de la rue de la Barre. L'affaire est bientôt rentable et Antoine devient célèbre pour avoir immortalisé, sur "plaque sensible" les célébrités lyonnaises. Ses enfants peuvent ainsi entrer à l'école industrielle de la Martinière. Auguste et Louis obtiennent respectivement, un diplôme de chimie et de physique.

    En 1880, Louis commence ses recherches pour améliorier les plaques photographiques de son père. Ce dernier lui refusait alors l'utilisatiion de balances de précision et l'on raconte que Louis été obligé d'aller chez le pharmacien d'en face pour doser ses produits. Après de nombreuses journées passées dans la pénombre du sous sol, il met au point des plaques photographiques perfectionnées. Les ventes sont très satisfaisantes et devant la croissance de la clientèle, Antoine Lumière cède les fonds et s'installe à Montplaisir convaincu des capacités scientifiques de son fils.

     

    Marguerite Yourcenar (1903-1987)

     

     <shape id="_x0000_s1029" style="MARGIN-TOP: 0px; Z-INDEX: 4; LEFT: 0px; MARGIN-LEFT: 4.5pt; WIDTH: 150.25pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 155.25pt; TEXT-ALIGN: left; position-horizontal: absolute; position-horizontal-relative: text; position-vertical: absolute; position-vertical-relative: text" type="#_x0000_t75" alt="yourcenar3.jpg (20472 octets)" /> <imagedata src="file:///C:/DOCUME~1/JOSELU~1/CONFIG~1/Temp/msoclip1/01/clip_image006.jpg" o:href="http://www.alalettre.com/Images/yourcenar3.jpg" /><wrap type="square" /></shape />L'essentiel de Yourcenar ... est dans une exigence qui va à contre-courant des tendances de l'époque. Pour dire les choses d'un mot, elle se méfie du bonheur. Elle méprise le bonheur et lui oppose le service, qui est peut-être le mot clé de sa personne et

    Poète, traductrice, essayiste, historienne, critique et romancière Marguerite Yourcenar occupe une place à part dans la littérature contemporaine à l'image de son itinéraire personnel de " fille sans mère, de femme sans enfant, et d'amoureuse sans homme".

    Orpheline de mère à la naissance, en 1903, Marguerite de Crayencour est élevée par un père qui sera à la fois un pédagogue, un confident et un ami. En 1921, il finance à compte d'auteur Le Jardin des Chimères, le premier recueil que sa fille Marguerite à écrit , deux ans plus tôt , alors qu'elle n'avait que seize ans. Par jeu elle crée Yourcenar, l'anagramme qui deviendra, à partir de 1947, son nom légal aux Etats-Unis.

    Elle publie son premier roman , Alexis ou le traité du vain combat en 1929, l'année de la mort de son père.

    Les succès viendront plus tard : 1951 avec les Mémoires d'Hadrien, et 1968, l'année de l'Oeuvre au Noir.

    Son œuvre sonde plus volontiers l'histoire et la mythologie que ses contemporains, et ses héros, d'Alexis à Hadrien, de Wang Fo, le vieux peintre des Nouvelles Orientales à Zenon le médecin-philosophe de l'Oeuvre au Noir, sont essentiellement masculins. Comme elle, ils sont humanistes et souvent animés d'une grande exigence. C'est Zenon qui a d'ailleurs cette formule : " La seule horreur, c'est de ne pas servir."

    Marguerite Yourcenar fut, en 1980, la première femme élue à l'Académie française.

     

    Gustave Eiffel

    <shape id="_x0000_s1030" style="MARGIN-TOP: 28.75pt; Z-INDEX: 5; LEFT: 0px; MARGIN-LEFT: -9.35pt; WIDTH: 112.7pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 176.55pt; TEXT-ALIGN: left; position-horizontal: absolute; position-vertical: absolute" type="#_x0000_t75" alt="Gustave Eiffel" /><imagedata src="file:///C:/DOCUME~1/JOSELU~1/CONFIG~1/Temp/msoclip1/01/clip_image008.jpg" o:href="http://www.tour-eiffel.fr/teiffel/fr/documentation/dossiers/image/illus/eiffel_1.jpg" /><wrap type="square" /></shape />

    Ingénieur de formation, Eiffel a fondé puis développé son entreprise spécialisée dans les charpentes métalliques, dont la Tour Eiffel marque le couronnement, avant de dédier les trente dernières années de sa vie à des activités de recherches expérimentales.

    Né en 1832 à Dijon, il sort de l'École Centrale des Arts et Manufactures en 1855, l'année même de la première grande Exposition universelle tenue à Paris. Après quelques années passées dans le Sud-Ouest de la France, où il surveille notamment les travaux de l'important pont de chemin de fer de Bordeaux, il s'installe à son compte en 1864 comme "constructeur", c'est à dire comme entrepreneur spécialisé dans les charpentes métalliques. Son exceptionnelle carrière de constructeur est jalonnée en 1876 par le viaduc de Porto sur le Douro, puis celui du Garabit en 1884, ainsi que par la gare de Pest en Hongrie, la coupole de l'observatoire de Nice et l'astucieuse structure de la Statue de la Liberté, avant de culminer en 1889 avec la Tour Eiffel. Cette date marque la fin de sa carrière d'entrepreneur.

    Eiffel nous a légué de par le monde des centaines d'ouvrages métalliques en tout genre.

     

    Eiffel a construit de par le monde des centaines d'ouvrages métalliques en tout genre. Si les ponts - et particulièrement les ponts de chemin de fer - ont été son domaine de prédilection, il s'est aussi illustré dans le domaine des charpentes et des installations industrielles. Il a jalonné sa carrière d'une belle série de réalisations, dont se détachent les deux viaducs quasi-jumeaux de Porto et de Garabit dans le Cantal, ainsi que des oeuvres où l'inventivité de l'entreprise a pu davantage se donner libre cours : des ponts "portatifs", vendus en "kit" dans le monde entier, la structure de la statue. <shape id="_x0000_s1031" style="MARGIN-TOP: -0.05pt; Z-INDEX: 6; MARGIN-LEFT: 0.1pt; WIDTH: 112.7pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 131.5pt; position-horizontal: absolute; position-horizontal-relative: text; position-vertical: absolute; position-vertical-relative: text" type="#_x0000_t75" alt="Structure de la Statue de la Liberté" /><imagedata src="file:///C:/DOCUME~1/JOSELU~1/CONFIG~1/Temp/msoclip1/01/clip_image009.jpg" o:href="http://www.tour-eiffel.fr/teiffel/fr/documentation/dossiers/image/illus/eiffel_2.jpg" /><wrap type="square" /></shape />

     

    Il meurt le 27 décembre 1923 à l'âge de 91 ans.

     

    Pour en avoir plus sur Gustave Eiffel, visitez le site www.gustaveeiffel.com

     

     

     

     

     

     

    <shape id="_x0000_s1026" style="MARGIN-TOP: 51.35pt; Z-INDEX: 1; MARGIN-LEFT: 0px; WIDTH: 97.65pt; POSITION: absolute; HEIGHT: 139.6pt; position-horizontal: absolute; position-horizontal-relative: text; position-vertical: absolute; position-vertical-relative: text" type="#_x0000_t75" /><imagedata src="file:///C:/DOCUME~1/JOSELU~1/CONFIG~1/Temp/msoclip1/01/clip_image003.gif" o:title="curi" /><wrap type="square" side="right" /></shape />

     

     

     

     

     

     



    votre commentaire
  • Qu'est-ce qu'un participe passé?

    Le participe passé, c'est d'abord une forme verbale qui varie d'un groupe verbal à l'autre:

    Aimer ⇨ aimé
    Finir ⇨ fini
    Prendre ⇨ pris
    Rendre ⇨ rendu
    Détruire ⇨ détruit
    Faire ⇨ fait
    Recevoir ⇨ reçu

    Le participe peut être employé, avec ou sans auxiliaire, pour former tantôt les temps du passé (il a mangé), tantôt la voix passive (il est mangé).

    Forme simple
    Forme composée
    Voix passive

    Elle aime
    Elle a aimé
    Elle est aimée

    Il sort
    Il est sorti
    Il est sorti

    Je rencontrerai
    J'aurai rencontré
    Je serai rencontré


    Comme vous le voyez, on obtient les formes composées en utilisant les auxiliaires ÊTRE ou AVOIR et la voix passive en utilisant l'auxiliaire Être.

    L'accord des participes passés est quelque peu complexe, à prime abord du moins. Pour y voir plus clair, on les répartit en cinq cas, dont certains se subdivisent à leur tour. Voici une liste des différents cas susceptibles de se présenter:

    Les participes passés employés seuls 1. Règle de base
    2. Exception : Vu, attendu, y compris, etc

    Les participes passés employés avec être 3. Règle de base
    Les participes passés employés avec avoir 4. Règle de base
    5. Exception 1 : Les participes passés suivis d'un infinitif;
    6. Exception 2 : Les participes passés des verbes intransitifs;
    7. Exception 3 : Les participes passés précédés de l';
    8. Exception 4 : Les participes passés précédés de en;

    Les participes passés des verbes impersonnels 9. Règle de base
    Les participes passés des verbes pronominaux 10. Règle de base



    Vous aimeriez commencer par un test? Suivez ce lien :




    --------------------------------------------------------------------------------




    Participe présent - gérondif

    El participio presente (-ANT) equivale a una oración de relativo con "QUI"
    C'est l'étudiant ayant les meilleures califications : que tiene las mejores notas

    Puede expersar la causa; equivale a estas expresiones: "comme", " étant donné que":
    Le ciel étant nuageux, nous ne sortirons pas: como el cielo está nuboso, no saldremos

    Étant donné que tu le connais, tu devrais lui parler: como tu le conoces deberías hablarle

    Como adjetivo expresa una cualidad duradera y concierta con el nombre al que hace referencia:
    Poste restante des comptes courants une jeune fille très vivante

    Formas del Participe présent ( gerundio)
    En general se forma a partir de la 1ª persona del plural del presentede indicativo

    parler: parlant
    faire : faisant
    Forma simple y forma compuesta:

    simple: venant
    compuesta: étant vénu

    EL GERUNDIVO ( en + participé présent)
    El gerundivo sirve para expresar simultaneidad entre dos acciones
    Elle prend son café en lisant le journal: Toma café mientras lee el periódico

    El sujeto es el mismo en las dos oraciones:ELLE

    Le gerundivo puede expresar también la causa:

    Il a réussi en travaillant beaucoup: ha tenido éxito porque ha trabajado mucho

    El gerundivo puede expresar modo, manera:

    Il s'est cassé la jambe en skiant: esquiando

    El gerundivo puede expresar la condición:

    Tu pourras te renseigner en téléphonant à l'Office de tourisme: si llamas a la oficina de turismo, podrá obtener la información

    Cuando va precedido de " tout ", puede expresar la oposición:

    Elle reste mince tout en mangeant beaucoup; Sigue delgada aunque coma mucho

    Equivalencias del Gerundio español

    El gerundio español no sólo equivale al Participe Présent o al Gérondif
    Siendo tu español, deberías enseñarles tu país: puisque tu es espagnol c'est toi qui devrais leur montrer le pays (Causa)
    Está preparando la cena: il est entrain de préparer le dîner (acción en desarrollo)
    ¿Sigues trabajando en esa empresa?: Tu travailles toujours dans cette entreprise? (continuidad)
    Llevo un mes esperando tu respuesta : Il y a un mois que j'attends ta réponse (tiempo)
    El problema va siendo cada vez más grave: Le problème devient de plus en plus grave (progresión)
    Se pasa la vida trabajando : il passe toute sa vie à travailler (duración)

    http://yo.mundivia.es/jcnieto/gramar/gramaire.htm

    http://yo.mundivia.es/jcnieto/gramar/gramaire.htm
    Le participe présent et l'adjectif verbal



    --------------------------------------------------------------------------------

    Les participes présents se terminent tous par -ANT :
    étant - ayant - sachant - disant - agissant - etc.

    Ils sont tous invariables (ni marque du féminin, ni marque du pluriel).

    Ne pas confondre avec les adjectifs en -ANT ("adjectif verbaux)

    Exemples :
    VIVANT, REMUANT, CONFIANT,SOUFFRANT, TROUBLANT, etc. peuvent être adjectifs (variables) ou participes (invariables)


    COMMENT NE PAS SE TROMPER ?

    Si le mot en -ant est suivi d'un complément d'objet (direct ou indirect), comme dans la phrase E, c'est un participe.


    Un truc ORTHONET : si l'on peut encadrer le mot en -ant par "ne...que", "ne...pas", "ne...jamais", c'est un participe, et il est invariable.
    Exemples :

    "NE vivant QU'à la campagne..."
    "NE souffrant PAS de privation..."
    "NE confiant JAMAIS ses biens..."



    A - " Vivant à la campagne, elle sort rarement".

    B - " Vivante ou morte, elle a disparu du pays".

    C - "Souffrant de privations, elles sont affaiblies".

    D - "Souffrantes et épuisées, elles seront soignées".

    E - "Confiant ses biens à un escroc, elle a été ruinée".

    F - "Confiante, elle a été trahie par un escroc".


    Dans les phrases A, C, E, les mots en -ant sont des participes présents, invariables.
    Dans les phrases B, D, F, ce sont des adjectifs.


    COMMENT LES RECONNAITRE ?

    Si on peut faire précéder le mot en -ant de "bien, peu, très, ...", c'est un adjectif ; il varie.


    Exemples :
    "bien vivant - très souffrant, peu confiante"

    Remarque
    Il y a des phrases où les deux formes sont possibles.

    Exemples :
    "Hésitant(s), ils restaient devant la porte".
    ("n'hésitant pas..." - "très hésitants...")






    Le participe passé et ses accords



    --------------------------------------------------------------------------------
    Les participes passé se terminent par -é (change), -i (fini), -u (mordu), -s (appris) ou -t (ouvert).

    Prenons un participe passé comme OFFERT, du verbe OFFRIR.

    Si la maman offre des gaufrettes à l'enfant, "qu'est ce qui EST OFFERT ?"
    - NI la maman, ni l'enfant, mais seulement les gaufrettes.

    Donc OFFERT ne peut se rapporter qu'au mot GAUFRETTES, et il ne peut s'accorder qu'avec ce mot, et aucun autre.

    Mais il ne s'accordera avec ce mot que si celui-ci le précède.

    Donc :


    elle a offert des gaufrettes à Alain"
    (pas d'accord)

    "ces gaufrettes, elle les lui a offertes"
    (accord)

    "elle s'était offert des gaufrettes"
    (pas d'accord)

    "des gaufrettes qu'elle s'était offertes
    (accord)


    Retenez

    1 - Le participe passé X ne peut s'accorder qu'avec ce qui est X (dans notre ex., "ce qui EST OFFERT").
    2 - On n'accorde pas avec un mot qui n'a pas encore été prononcé.

    Quand je dis : "elle s'est offert...", je peux encore choisir entre :
    "des gaufrettes (fém. PL.), un paquet de gaufrettes (masc. sing.), une boîte de gaufrettes (fém. sing.), etc.


    ATTENTION

    on n'accorde pas avec un nom représenté par le pronom "en" :
    "des gaufrettes, sa mère lui EN a offert"


    POUR DES EXPLICATIONS DE CES PRINCIPES, POUR NE PLUS VOUS TROMPER, FAITES NOS JEUX... PATIEMMENT !





    Participe passé des verbes pronominaux (SE)



    --------------------------------------------------------------------------------
    Ils se sont donné ??? rendez-vous
    ACCORD ? Pas d'ACCORD ?


    Qu'est ce qui a été DONNÉ ?
    Réponse :
    Le rendez-vous. Donc pas d'accord avec ILS.

    CORRECT. :
    ils se sont donné rendez-vous


    Autre raisonnement : est-ce que SE signifie SOI, ou A SOI ?
    Réponse :
    A SOI. Donc pas d'accord avec ILS.



    --------------------------------------------------------------------------------

    Elles se sont PRÉSENTÉ ??? aux examens

    Qu'est ce qui est PRÉSENTÉ ?
    Réponse :
    ELLES. Donc accord avec ELLES.

    CORRECT. :
    Présentées

    Autre raisonnement : est-ce que SE signifie SOI ou A SOI ?

    Elles se sont PRESENTÉ ??? leurs amis

    Qui est-ce qui est PRÉSENTÉ ? leurs amis. Donc pas d'accord avec ELLES ; pas non plus avec AMIS, qui ne précède pas.



    --------------------------------------------------------------------------------

    Des amis qu'elles se sont présenté ???

    Qui est PRESENTÉ ?
    Réponse :
    Les amis. Donc accord avec AMIS, qui précède.

    CORRECT. :
    Des amis qu'elles se sont présentés



    --------------------------------------------------------------------------------

    Elles se sont présenté ??? à l'examen

    Qui est-ce qui est PRESENTÉ ?
    Réponse :
    elles. Accord avec (SE) c.à.d. ELLES, qui précède.

    CORRECT. :
    elles se sont présentées à l'examen



    --------------------------------------------------------------------------------

    A RETENIR
    On n'accorde avec le sujet que si SE = SOI, mais jamais si SE = A SOI, POUR SOI.


    NOTEZ

    Elle s'est RENDU compte.
    Elle s'était OFFERT (PAYÉ) des vacances.
    Nous nous étions TROMPÉS (ou TROMPÉES).
    Nous nous sommes ACHETÉ une voiture.
    Les vacances que je me suis OFFERTES (ou PAYÉES).
    La voiture que nous nous sommes ACHETÉE.





    Les mots "participe, participial".
    Sens et emploi



    --------------------------------------------------------------------------------
    Participe n. masc.

    (forme verbale)


    l'infinitif et le participe sont des formes nominales du verbe
    l'accord des participes passés devient clair quand on applique le "truc ORTHONET"
    nos JEUX C1 et suivants sont consacrés à l'accord des participes passés.


    Participial, ale, aux

    (adj.)


    des constructions participiales






    1 commentaire
  • Les pronoms objet direct en français

    En français, il y a des pronoms sujet et des pronoms objet.  

    Les pronoms sujet remplacent des personnes ou des choses qui fonctionnent comme sujet du verbe. Ils "font" l'action du verbe.

    Les pronoms objet remplacent des personnes ou des choses qui fonctionnent comme objet direct du verbe. Ils "subissent", "absorbent" (receive, "absorb", come under the influence of) l'action du verbe.

    SujetObjet direct
    Je respecte mon ami. 
    (I respect my friend.)
    Il me respecte aussi.
    (He respects me too.)
    Tu respectes ton ami.Il te respecte aussi.
    Vous respectez vos étudiants.Ils vous respectent aussi.
    Il respecte ses amis.
    (He respects his friends.)
    Ses amis le respectent aussi.
    (HIs friends respect him too.)
    Elle respecte ses parents.
    (She respects her parents.)
    Ses parents la respectent aussi.
    (Her parents respect her too.)
    On respecte ses professeurs. 
    Ça ne se dit pas.On ne dit pas ça.
    Nous respectons nos grands-parents.Ils nous respectent aussi.
    Vous respectez vos professeurs, n'est-ce pas?Ils vous respectent aussi.
    Ils respectent leur chef.
    (They respect their boss.)
    Il les respecte aussi.
    (He respects them too.)
    Elles respectent leur patron. (They respect their boss.)Il les respecte aussi.
    (He respects them too.)

     

    SujetObjet
    jeme
    tu te
    ille
    ellela
    çaça
    nousnous
    vousvous
    ilsles
    ellesles

     

    Observations

    • En français, les pronoms objet direct sont placés DEVANT le verbe:
      Je t'aime.
    • Nous, vous et ça ne changent pas de forme.
    • On n'a pas d'objet. Parfois on utilise "nous".
    • Le et la changent en l'  devant une voyelle: 
      Je l'aime. 
      Je l'aime.

    Exercices:

    http://www.rn.ac.th/kk/pronom_objet_direct_ex1.htm

    http://www.class.uh.edu/mcl/fll/french/frexercises/Chapitre6/114Gra2B.htm

    Les pronoms objet indirect

     


    Question: Qui? quoi?


    Question:
    A qui?

    SujetPronoms objet direct
    Pronoms objet indirect
    jeMes parents m'aiment.
    Mes parents me donnent de l'argent. 
    tuTes parents t'aiment.Tes parents te donnent de l'argent.
    ilSes parents le critiquent.Ses parents ne lui donnent pas d'argent.
    elleSes parents la critiquent.Ses parents ne lui donnent pas d'argent.
    nousNos professeurs nous comprennent.Nos professeurs nous donnent des explications.
    vousVos amis vous respectent.Vos amis vous donnent des cadeaux. (gifts)
    ilsLeurs grands-parents les invitent.Leurs grands-parents leur parlent espagnol.
    ellesLeurs grands-parents les invitent.Leurs grands-parents leur parlent espagnol.

     

    Comparaisons

    Pronoms sujet

    Pronoms objet direct

    Pronoms objet indirect
    jememe
    tutete
    illelui
    ellelalui
    nousnousnous
    vousvousvous
    ilslesleur
    elleslesleur

     Exercices:

    http://www.class.uh.edu/mcl/fll/french/frexercises/Chapitre7/131Gra2A.htm

    Les pronoms En et Y

     
    En
    Y
    1. En peut remplacer un nom COD précédé d'un article partitif (du, de la, de l', des) 
      - Est-ce que nous avons du pain ? 
      - Oui nous en avons.
    2. En peut remplacer un nom COD précédé d'un article indéfini singulier (un, une) ou d'une quantité (trois, mille, plusieurs, beaucoup...). On doit alors répéter la quantité en question 

    - As-tu beaucoup de travail ? 
    - Oui, j'en ai beaucoup. 

    - Est-ce que tu as une robe de soirée ? 
    - Oui j'en ai une. 

    Attention: 

    Dans une phrase négative, on ne répète pas un ou une. 

    - Est-ce que tu as une robe de soirée ? 
    - Non, je n'en ai pas 

    3. En peut remplacer un complément d'objet indirect introduit par la préposition de. 

    Il peut s'agir:  

    a. d'une chose : 

    - Est-ce que j'ai parlé de mes vacances? 
    - Oui tu en as parlé 

    b. d'un lieu : 

    - Est-elle rentrée de France ? 
    - Oui, elle en est rentrée. 

    c. d'une proposition1 : 

    - As-tu envie de lui faire une surprise ? 
    - Oui, j'en ai envie. 

    4. On ne peut pas employer en si la préposition de introduit une personne. On emploie alors de suivi des pronoms personnels disjoints : moi, toi, lui, elle, soi, nous, vous, elles, eux. 

    - Te souviens-tu de Corinne? 
    - Oui, je me souviens d'elle. 

     

    1. Y remplace un complément d'objet indirect introduit par à: 

    Il peut s'agir : 
     
     

    a. d'une chose.
      - Est-ce que tu t'intéresses à la musique? 
      - Oui je m'y intéresse 

      b. d'une idée1 

      - Penses-tu à quitter le pays? 
      - J'y pense. 

      c. d'un lieu 

      Vit-elle à Toronto ? 
      Elle y vit.

    2. Y peut remplacer toutes les expressions indiquant la localisation, la direction et le lieu introduites par les prépositions : chez, dans, devant, derrière, en , sous, sur, au dessous de, au dessus de. 

    - Qu'est-ce que je mets sur la table ? 
    - Mets-y une nappe et des couverts. 

    3. On ne peut pas employer Y si la préposition à introduit une personne. On emploie alors les pronoms personnels indirects me, te, lui, se, nous, vous, leur. 

    - Parles-tu à Marie? 
    - Oui, je lui parle.

     
    1Attention: y et en ne peuvent pas remplacer toutes les propositions introduites par à et de. Cela n'est possible que si le verbe de la principale peut, par ailleurs, être suivi de à ou de de + article + nom.
    Je pense à mes vacances - j'y pense
    Je pense à quitter Toronto - J'y pense
    Qu'est-ce que tu penses de ce tableau ? - Qu'est-ce que tu en penses ?
    Qu'est que tu penses d'aller faire un tour ? - Qu'est-ce que tu en penses ?
    mais:
    J'hésite à quitter Toronto - J'hésite à le faire ( *hésiter à + article + nom n'est pas reconnu)
    Je refuse de rentrer - Je refuse de le faire (*refuser de +  article + nom n'est pas reconnu)
    Exercices:
    http://www.didieraccord.com/exercices/index.php?ex=2.2.3.2
    http://www.univ-tlse2.fr/gril/Yen.html


     Quel est l'ordre des pronoms personnels dans une phrase ?

    1. À toutes les formes verbales, sauf à l'impératif affirmatif, les pronoms sont placés avant le verbe.
     

    Ordre des pronoms

    Sujet

    COD ou COI
    (personnes)

    COD
    (p
    ersonnes ou choses)

    COI
    (personnes)

    Y
    (c
    hoses)

    EN
    (c
    hoses ou personnes)
    Jeme (m')
    Tute (t')
    Il, ellese (s')

    le (l') la (l') les

    lui leur

    y

    en

    Nousnous
    Vousvous
    Ils, elles

    se (s')

    Exemples :
    Il me l'a dit. Nous la lui avons donnée. Vous lui en parlez souvent.
    Ils se le sont dit lors de la dernière réunion syndicale.

    2. À l'impératif affirmatif, les pronoms personnels sont placés après le verbe et y sont reliés par un trait d'union.

    Ordre des pronoms personnels à l'impératif affirmatif

    VERBE

    moi (m')
    toi (t')

    le, la, les

    lui

    y

    en

    nous
    vous
    leur

    Remarque :

    1. Les pronoms « moi»" et « toi » sont des formes toniques , accentuées.

    2. À la 1re et à la 2e personne du singulier, devant les pronoms « en » et « y », on emploie les formes élidées : « m' » et « t' ».
    Exemples :
    Passe-moi le rapport ! Parlez-m'en ! Va-t'en !

    Exemples :
    Donne-la-lui ! Parlez-lui-en ! Montrons-les-leur ! Allez-y !

    Exercices:
    http://www.laits.utexas.edu/fi/tv/index.php?ch=7&ex=3&mode=q
    http://pages.infinit.net/yhetu/pronoms/pr_z2.htm

    Les heures

    • QUELLE HEURE EST- IL? IL EST.....

    10:00 Dix heures (du matin)

    10:15 Dix heures et quart ou dix heures quinze (minutes)

    10:30 Dix heures et demie ou dix heures trente

    10:45 Onze heures moins le quart ou Dix heures quarante- cinq

    12:00 Midi or Douze heures

    22:00 Dix heures (du soir) ou Vingt- deux heures 

    22:10 Dix heures dix (du soir) ou ÇVingt- deux heures dix

    22:50 Onze heures moins dix (du soir) ou Vingt-deux heures cinquante

    00:00 Minuit ou Zéro heure

    • Verbes avec le temp:

    - Être ===> en avance

    - Arriver ===> à l'heure

    - partir ===> en retard

    - commencer

    - finir

    • Le moment de la journée:

    <= avant- hier <= hier ; aujourd'huit => demain  ==>aprés- demain

    Exercice:

    http://lexiquefle.free.fr/heure.swf


    1 commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire